L'histoire de notre race: les Persans Seal point (Hymalayen)


Je suis un persan seal point femelle.



Je m'appelle Eleven car cela signifie 11 en anglais et que c'est le chiffre fétiche de mes parents qui sont nés respectivement le 11 avril et le 11 décembre.












Je vais vous raconter l'histoire de ma race qui vient à l'origine d'Asie Mineure.




Les chats Persans ont en effet pour ancêtres les Angoras originaires d’Asie Mineure.

La dénomination d'angora vient d' Ankara, capitale de la Turquie où le chat Angora Turc a été découvert.

Il s'agit d'une race de chats de couleur blanche à poils mi-longs, apparue il y a plus de 1000 ans aux confins de la Turquie et de l'Iran.




Cette magnifique race naturelle a servi de base génétique à la création du Persan de telle sorte qu'elle va quasiment disparaître du fait du métissage y compris en Turquie son pays d'origine.
.
Le gouvernement turc a alors confié au zoo d'Ankara la sauvegarde et la reproduction sélective des rares sujets de cette pure race qui a été sauvé de l'extinction par une américaine, Madame Weed.


¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤


Les chats Persans ont également pour ancêtres les Angoras originaires d’Asie Mineure.

Il existait en effet également en Syrie, un chat du même type que le chat angora turc mais de couleur bleue.

 


Tant l'angora blanc turc que l'angora syrien bleu disposaient d’une robe longue et soyeuse, ce qui les différenciait des chats domestiques européens tous à poils courts.

 
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
 

Au XVIIème siècle, Pierro della Valle, gentilhomme romain aventurier, explorateur, poète, musicien et grand amateur d’art qui voyageait en Asie Mineure et notamment en Turquie, Palestine, Egypte, Syrie et en Irak, a été séduit par ces magnifiques chats angoras.

 

Durant un voyage de six ans en Perse, il décrit ainsi, en 1620, avoir découvert au Khorasan, une race de chat bleu à poils longs en tous points semblables au chat Angora blanc de Turquie.

 
 


Il en ramena quelques spécimens en Europe où ils ont été accueillis en véritables objets d’art notamment par Nicolas Claude Fabri de Peiresc (1580 - 1637),
Conseiller au Parlement de Provence, grand intellectuel scientifique et astronome (connu notamment pour avoir entrepris de dresser la première carte de la Lune fondée sur des observations télescopiques et avoir découvert la nébuleuse d’Orion), également zoologue et très grand amateur d’art.


 

 

L’Angora a, dès lors, connu un immense succès au sein de l'aristocratie européenne.


¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤


Pour l'anecdote, à la fin du 16ème siècle avant l'arrivée des angoras en Europe, le roi de France Henri III
 (1551 - 1589) avait si peur des chats qu'il s'évanouissait lorsqu'il en croisait un !


Sous son règne, il en fit ainsi
 exécuter 30 000 .































Louis XIII
 (1601 - 1643), et son principal ministre, le cardinal de Richelieu, avait tous deux beaucoup d'affection pour les chats.









































































Richelieu a ainsi eu jusqu'à 14 chats avec lesquels il jouait chaque matin. C'est lui qui réhabilita le chat en lui redonnant son rôle de dératisateur. 


Les Angoras ont ainsi régné en maîtres à cette époque à la Cour de France.


¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤


Cet engouement pour les chats angoras blancs va se poursuivre au XVIIIème siècle à la Cour de Louis XV.


 

Louis XV fut, sans aucun doute, le roi qui aima le plus les chats. 

Il avait pour animal de compagnie un angora blanc qui venait dans sa chambre chaque matin et qui était autorisé à jouer sur la table du conseil royal pendant les réunions. 

Il ordonna l'arrêt des bûchers de chats à la St Jean, 
"tradition barbare et primitive" selon lui.possédait ainsi un angora blanc.

 

Les dames de la Cour au XVIIIème, aimaient faire salon avec, sur leur genoux, les chats angoras à la fourrure de soie, qu’elles considéraient tellement plus beaux et plus exotiques que les matous à poils courts des rues.


Dès le XVIIIème, l’Angora a été référencé par de très célèbres auteurs parmi lesquels

































Carl Von Linné ( 1717-1778),

Ce célèbre naturaliste suédois, père de la taxinomie moderne évoque en effet le "Cattus angorensis".

 








































Georges Louis Leclerc, Comte de Buffon (1707-1788), naturaliste
,mathématicien, biologiste, cosmologiste et écrivain français dans son Histoire naturelle évoque le chat d’angora tout blanc et à longs poils.



¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤



Les « Angoras » gagnèrent l’Angleterre où ils prirent le nom de « Chats des Français » et trônèrent dans les premières expositions félines à côté des British Shorthair, gros chats anglais ronds à poil court, fierté de l’élevage britannique.


      

 


Un programme d’élevage Anglo-Saxon imagina de marier les Angoras turcs et les british Shorthair pour améliorer la qualité de la fourrure et allier le poil de l’un aux rondeurs de l’autre.

 

Les premiers sujets de Persans furent ainsi exposés au Crystal Palace de Londres en 1871.

On ne faisait alors pas vraiment de différence entre les deux races d’origine persane ou turque, jusqu’à une étude britannique aux termes de laquelle le 1
er standard du Persan actuel fut publié en 1889 par Harisson Weir, le père de la félinotechnie moderne.



 .


Depuis lors, de longs travaux de croisement ont été mis en oeuvre pour diversifier les couleurs, améliorer la qualité du poil et arrondir la silhouette du chat Persan.



¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤ 



Le Persan est donc en fait né véritablement en Angleterre à la fin du XIXe siècle.

 

Il a depuis rapidement conquis le monde et notamment les Etats-Unis où il existait déjà d’autres chats à poil longs, les Maine Coon.





 

 ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

 

La Race des Persans qui est aujourd’hui la plus élevée et la plus célèbre dans le monde.

Elle s’est diversifiée considérablement de sorte qu’il
existe aujourd’hui des Persans de différentes couleurs et de différents types.

 

En Grande-Bretagne, chaque couleur constitue une race à part entière.

 

Aux États Unis et en France, les associations reconnaissent cinquante variétés de persans.



¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤


Parmi ces variétés, le persan colourpoint, comme moi, Eleven qui suis un seal point, variété de colour point.
 

Cette race est née en 1935 aux Etats-Unis où elle est appelée Himalayen.


Le colourpoint fait intervenir, outre la Turquie, la Perse et la Syrie, comme les autres Persans, la Thaïlande.






En effet, le persan colour point est né du croisement de chats Persans (issus d'angoras et de British shortair) et de chats siamois, siamois dont les premiers ancètres avaient été offerts par le Roi du Siam au Consul général britannique Owen Gould.


Dans le croisement, les Siamois ont apporté leur couleur de robe et leurs yeux.


 


¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤ 


L’histoire du colour point a commencé aux Etats-Unis en 1935.


Le Persan Colour point qui se décline en plusieurs couleurs dont le seal point a été reconnu et définitivement baptisé en Grande Bretagne
 en 1955 et en France, seulement dans les années 60 à partir d'élevages originaires de Grande Bretagne.


Le contraste entre la robe claire et les marques foncées sont franches, les couleurs sont aux masques, pattes, oreilles et queue.

Tout comme moi, Eleven, persan seal point.





Ne retrouvez vous pas chez moi un peu d'angora, de bristish shorthair et de siamois ?

Beau mélange n'est pas ?? !!!!

 

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés